Actuloup : derniers événements
DECEMBRE 2003

Loup dans l'Ain - Plutôt deux qu'un seul

Le loup, annoncé dans le département de l'Ain au mois de novembre, n'était pas seul. Les analyses génétiques (institut d'écologie de Lausanne) des excréments collectés à proximité des moutons tués dans la région au mois d'octobre ont révélé la présence d'un second loup. Cette déclaration de la préfecture crépite comme un souffle sur des braises déjà bien rouges. Elle ravive le débat déjà relancé par l'annonce du mois de novembre concernant un premier loup. On compte actuellement 20 000 moutons dans l'Ain. Certains éleveurs réclament la suppression pure et simple de l'animal. Le feu couve.

Source : www.loup.org

La quintessence des grands maîtres

L'association de David Mech, l'éthologue et spécialiste du loup le plus réputé du nouveau continent, et de Luigi Boitani, plus que son équivalent européen, aurait pu suffire à réunir le meilleur des connaissances actuelles concernant le loup. Mais l'Américain et l'Italien ont également souhaité rassembler les propos de plus d'une vingtaine d'experts internationaux. Il en ressort un ouvrage au statut de "bible" pour les passionnés de l'animal et un document de référence à l'usage des spécialistes. "Loups: comportement, écologie et conservation" doit permettre de comprendre le loup et la problématique qui l'entoure, autour de 3 axes: les comportements de l'animal, son rôle dans l'écosystème et la manière de le protéger au mieux. Un peu de patience pour les francophones : le livre n'est encore disponible qu'en langue anglaise. Détail de taille, enfin: tous les bénéfices découlant des droits d'auteurs viendront financer l'International Wolf Center, le plus grand centre d'étude du loup au monde. Une garantie quant à la passion qui anime les auteurs.

"Wolves: behavior, ecology and conservation", L. David Mech et Luigi Boitani, éd. University of Chicago Press, 488 p., autour de 40 euros. Source : www.loup.org (disponible sur ce site)

YELLOWSTONE - La poésie suit son cours

Aux amateurs d'"histoires vraies", voilà que les nouvelles de Yellowstone (rapportées par Terre Sauvage, décembre 2003) nous amènent une information d'un nouveau genre: "la poésie vraie". Le retour du loup, éradiqué en 1926, dans le premier parc national au monde, n'en finit pas de répercuter ses effets bienfaisants. Le loup, après huit ans de présence, continue d'illustrer sa position de pièce maîtresse de l'équilibre des éco-systèmes. La nature s'emballe dans une spirale de la vie au départ de laquelle trône humblement le loup. Au commencement, il y avait les cervidés (cerfs, buffles, wapitis et autres) qui broutaient insouciants et en surnombre dans la prairie, de telle sorte que certains grands arbres, dont le saule, ne poussaient plus. Puis vinrent les loups. Ils mirent fin au surpâturage et à l'apathie des cervidés en régulant progressivement leur population et en les forçant à voyager de prairies en prairies. A partir de là, les saules recommencèrent à pousser. Ceux-ci purent, à nouveau, accueillir nombre de petits oiseaux dans leurs nids. Les castors, réjouis par le retour des saules, vinrent repeupler la rivière pour y construire leurs barrages. Dès lors, une foule d'animaux, enchantés par les eaux retenues, réapparurent: de la loutre à l'insecte, du petit rat musqué au grand orignal. Ce tourbillon quasi-magique n'est pas l'oeuvre de Merlin l'enchanteur; c'est la genèse de la vie.

BERNARD CLAVEL - la révolte d'un homme paisible

Quand Bernard Clavel parle du loup, on voit très vite le fond de sa pensée et sa rage au coeur. Fort présent dans les médias ce mois-ci, c'est avec un grand calme et beaucoup de poésie que l'auteur présente ses dessins, aquarelles, photographies et textes, réunis dans un magnifique ouvrage avec pour rôle-titre "L'hiver" (éd. Nathan, 192 p., 37 euros). Mais lorsqu'on lui demande son opinion sur la présence du loup en France (Terre Sauvage, décembre 2003), Bernard Clavel perd son sang-froid hivernal et ne s'embarrasse pas de trop d'arguments: "Ecoutez, j'adore le loup, cet animal qu'on imagine si facilement dans la neige au coeur de l'hiver. (...) Alors, j'entends dire que l'on n'en veut pas dans les Alpes et je trouve ça lamentable, vraiment. Mais enfin, les loups ne font de mal à personne. Bon, ils mangent une brebis de temps en temps, et alors? On n'en mange pas, nous, du mouton?"

Archives...

Janvier 2003
Décembre 2003
Novembre 2003

Association www.loup.org

2004 Association www.loup.org / Benjamin Moriamé