Actuloup : derniers événements
JANVIER 2004

Tuer un loup coûte 2.000 € à un éleveur

Condamné pour "destruction d'espèce protégée", un éleveur, qui avait mortellement piégé un loup en novembre 2002, écope d'une amende de 2.000 €, avec sursis. L'éleveur de Saint-Crépin (Hautes-Alpes) a tenté de faire valoir qu'il avait "protégé son outil de travail pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille", faisant part d'un certain désarroi : "Toute l'année vous nourrissez les bêtes et, en trois minutes, tout est saccagé". Le troupeau de Hervé Bernaudon (36 ans) a subi 3 attaques de loup. Il aurait, selon lui, perdu près de 80 brebis sur un cheptel d'un peu plus de 300 têtes. Le témoignage de Denis Grosjean, de la fédération nationale ovine, a sans doute joué en la faveur de l'éleveur. Selon lui, "les éleveurs ne peuvent tolérer de voir leurs troupeaux décimés par des prédateurs et les mesures de protection prévues sont inapplicables". Ceci laisse entendre que ces mesures n'étaient pas appliquées. Poursuivi par l'association France Nature Environnement (FNE) pour avoir commis "un acte de braconnage réprimé par la loi" et condamné par le tribunal correctionnel de Gap, M. Bernaudon devra verser 2.000 € à celle-ci, avec 800 € de frais de justice. FNE avait réclamé 10.000 €.

Source : www.loup.org

Le ministre de l'Agriculture les tuerait tous

Le débat sur la présence du loup en France est très nettement monté d'un ton ces derniers jours. "Honteux", s'exclament les associations de protection du loup, relevant certaines déclarations, datant du mois dernier, de la part du ministre de l'Agriculture, Hervé Gaymard. "A titre personnel, ma position sur les loups, c'est de les tuer tous", rassurait-il à l'occasion d'une réunion avec les syndicats agricoles, en décembre dernier (rapporté par J.-C. Sarrazin dans "le Dauphiné Libéré" du 7/12/2003). Le sujet "loup" avait été abordé par M. Rolland, un éleveur excédé : "La présence du loup est une angoisse, une perte de temps. Comment des fils d'agriculteurs peuvent-ils avoir envie de travailler dans ces conditions ?" La réponse du ministre est désormais connue. Celui-ci argumentera tout de même quelque peu, affirmant, non sans regret, que "nous vivons dans une société où une idéologie de la protection des rapaces se répand". Le ministre déplore, par ailleurs, que la France ait signé, sans réserves, la Convention de Berne "qui nous ficelle". Lorque l'on sait que plusieurs éleveurs ont été condamnés pour des piégeages cruels à l'encontre des loups, on ne peut que s'inquiéter de la quasi-bénédiction que vient de leur accorder ce membre du gouvernement.

Redécouvrir le loup par l'image

"Le loup nous inspire des sentiments à tous, mais bien peu de gens le connaissent vraiment", semble vouloir nous rappeler Jim Brandenburg, dans un livre tout fraîchement publié : "Avec les loups". L'objectif affiché, "faire connaître l'histoire du loup", peut paraître répétitif au regard de la littérature actuelle concernant l'animal. Mais l'approche est prise beaucoup plus au sérieux, lorsque c'est Jim Brandenburg qui annonce "un livre qui va révolutionner notre manière de voir le loup, la nature humaine, notre histoire primitive et la survie de notre planète." En effet, parmi les nombreux prix qu'a reçus ce photographe, trône le "prix mondial de la Réussite", remis par les Nations Unies "pour avoir utilisé la photographie de nature pour donner à l'opinion publique conscience de l'environnment." Cela fait des années que Jim Brandenburg croise la piste du loup et écoute son chant, au fond des bois du Minnesota.

Coup de coeur : www.jimbrandenburg.com

Archives...

Janvier 2003
Décembre 2003
Novembre 2003

Association www.loup.org

2004 Association www.loup.org / Benjamin Moriamé