Écologie
Avec le loup, ce ne sont pas seulement les milieux naturels qu’il faut défendre, mais les nouveaux rapports que l’homme doit entretenir avec la nature sous peine d’asphyxie. Non, nous ne mourrons pas des loups, mais bien plutôt de l’absence des loups.

Armand Farrachi *

"Le loup assure vie et santé à ses proies"

C'est une loi élementaire de la vie. La survie et l'évolution de toute espèce sont fonction de celles de son prédateur direct. Le loup régule la population de ses proies, élimine les plus faibles et force chaque specimen à devenir chaque jour plus fort, rapide et intelligent.

"L'homme nuit gravement à l'équilibre des éco-systèmes

Le loup est d'autant plus indispensable à notre environnement que les dégâts de l'homme y sont grands. L'homme ne joue plus son rôle de prédateur. L'homme a domestiqué ses proies. L'homme stoppe net l'évolution naturelle. Le loup pourrait renverser le processus.

"Retour du loup: retour des persécutions"

Un loup sans cesse accusé. Des louveteaux empoisonnés. Des réalités cachées. Plusieurs événements ont rappelé, aux dépens du loup, la colère des éleveurs et l'urgence de prendre des mesures. Pour l'heure, le loup est de nouveau persécuté.

"Espèce protégée? Le droit ne suffit pas!"

En l'absence du loup, de nombreux pays européens ont pris des engagements en faveur de sa sauvegarde... A la légère, sans doute. Aujourd'hui, la France aimerait revenir sur la Convention de Berne qui la contraint à protéger le loup. Ou alors, passer outre.

* Les citations en tête de chaque chapitre sont issues d'un recueil disponible sur le site www.euroloup.com

Association www.loup.org

2004 Association www.loup.org / Benjamin Moriamé